Skip links

L’histoire de la môme

Nathalie Pages

Il était une fois… Une jeune femme qui travailla pendant dix ans dans une maison de couture azuréenne. Elle décida un jour de prendre son envol… Nathalie, créatrice, trouve son équilibre entre Monaco, son pays d’origine et l’Afrique qu’elle affectionne tout particulièrement. Tantôt habillée de Wax africain, les pieds nus dans la terre ocre, tantôt scintillante, l’esprit dans les bulles de champagne au plus tard des nuits monégasques. Ses créations sont comme les signatures de ses paradoxes. L’histoire débuta sur le coin de la table.

Salomé, la fille de Nathalie, avait voulu faire comme sa maman. Elle dit « je vais dessiner la mode », comme un enfant aurait dessiné un poème… Le croquis était surprenant de justesse et d’humour.

Le surnom de Nathalie était » La Môme ». Ce fut instantané. Une association, une décision, un dessin, un surnom, tout était réuni pour que l’aventure commence. La Môme de Monac’ a pris la pose pour la première fois et elle s’est laissée prendre au jeu.

La Môme de Monac’ se balade au fil du temps, des jours et des saisons. Toujours gaie et attirante, entre Danghane et Courchevel, elle se plait à jouer et voit le charme là où elle le veut.

Elle a sa philosophie et surtout du tempérament. La Môme de Monac’ ne fait pas de caprice. Elle sait ce qu’elle veut.

La môme de monac’ est une ligne de maille, à l’initiative de la styliste Nathalie Pages. Fort de son expérience et surtout déterminée à ce que les femmes puissent être « lookées », à l’aise et en accord avec leur forme. La marque est vendue directement en ligne, à travers son site, mais aussi distribuée dans plusieurs boutiques dans le sud de la France.

La môme de monac’ propose des vêtements femmes, mais aussi pour hommes. La collection se compose exclusivement de mailles viscose élasthanne, de soie, maille lainage, molleton pour les pièces plus importantes telles que les vestes, pantalons, sarouels, manteaux.

La môme de monac’ lance toutes les saisons de nouvelles collections.

“Pour être irremplace, il faut être différente.”

Coco Chanel